Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

Le point sur les travaux en cours...

27 Avril 2016 , Rédigé par De Martino Alain

Le point sur les travaux en cours...

Aux Etats-Unis comme en Europe, ingénieurs et techniciens se mettent la pression…

Dans le « Neil Armstrong Operations & Checkout Building » du Centre spatial Kennedy en Floride, où le module d'équipage d'Orion est en cours d'assemblage, une équipe de la NASA et de Lockheed Martin se prépare pour des essais de pression sur le vaisseau qui doit permettre de vérifier l'intégrité de sa sous-structure. Ce travail est une étape importante pour Orion vers sa mission au-delà de la lune, au sommet du SLS en 2018.

Le point sur les travaux en cours...

A Plum Brook Station dans l'Ohio, les ingénieurs ont commencé les tests acoustiques et de vibration sur le Module de Service ESM ...

Le point sur les travaux en cours...

...alors qu’au Centre de recherche de Langley à Hampton, en Virginie, les ingénieurs testent différents types d’impacts dans l’eau sur une maquette d’Orion avec à son bord des mannequins bardés de capteurs. 3 tests sur les 9 à accomplir sont d’ores et déjà achevés. Les ingénieurs de Langley vont maintenant ajouter scaphandres et casques aux mannequins afin de recueillir davantage de données.

Le point sur les travaux en cours...

Pendant ce temps, l’équipe européenne qui fabrique le module de service a également fait des progrès : Cette semaine, le premier vrai module de service qui volera sur EM-2, fourni par l'ESA, a été livré par Thales Alenia Space à Airbus Defence & Space à Brême, en Allemagne. Là, les éléments du module de service seront intégrés avant qu'il ne soit livré en Floride pour son intégration avec le reste du vaisseau spatial au début de l'année prochaine.

Le point sur les travaux en cours...
Lire la suite

Début d’intégration du Module de Qualification de Propulsion

26 Avril 2016 , Rédigé par De Martino Alain

Début d’intégration du Module de Qualification de Propulsion

En Février, le modèle d’essai de qualification de propulsion d'Orion -Propulsion Qualification Module (PQM)- est arrivé en Suède pour son assemblage. Bien que ce modèle ne volera pas dans l’espace, il joue un rôle important dans son développement: s’assurer que tout fonctionnera comme prévu.

Le PQM dispose de quatre cuves en inox d’1 cm d’épaisseur et d’une contenance de 2000 litres chacune. Ces réservoirs contiendront les propergols à une pression de 25 bar d’une capacité totale de 9 tonnes.

Les autres éléments du PQM sont 2 réservoirs d'hélium à haute pression, les systèmes de commande et de détection de pression, les lignes propulsives avec vannes d'arrêt, des filtres, et bien sûr, les moteurs de propulsion et d’orientation.

Les moteurs qui font partie du système de propulsion comprennent un moteur SSME de navette spatiale comme moteur principal, huit propulseurs auxiliaires et 12 petits propulseurs RCS de contrôle de réaction réalisés par Airbus D&S à Lampoldshausen en Allemagne.

Début d’intégration du Module de Qualification de Propulsion

L'intégration de tous ces éléments se déroule en Suède avec une livraison prévue pour Juillet / Août 2016 à la NASA. Le modèle sera testé fin 2016 - début 2017, y compris la mise à feu des moteurs sur le banc d’essais de  White Sands au Nouveau-Mexique. 

Lire la suite

Orion: Software et hardware en étude chez Lockheed Martin

20 Avril 2016 , Rédigé par De Martino Alain

Voici deux photos intéressantes prises à l'usine de Lockheed Martin à Littleton dans le Colorado.

Les scientifiques et ingénieurs testent sur une maquette grandeur nature le câblage, les logiciels et matériels informatiques qui voleront sur le prochain vaisseau spatial Orion lors d’EM-1 prévu en novembre 2018.

Orion: Software et hardware en étude chez Lockheed Martin
Orion: Software et hardware en étude chez Lockheed Martin
Lire la suite

Tests acoustiques pour le Module de Service ESM

17 Avril 2016 , Rédigé par De Martino Alain

Tests acoustiques pour le Module de Service ESM

Les tests sur les panneaux solaires étant terminés, cette semaine, ingénieurs et techniciens ont déplacé de la baie d’assemblage et à travers la chambre à vide, le Module de Service de test d'Orion (ESM) dans la chambre d'essai acoustique du centre de recherche de Plum Brook Station à Sandusky dans l’Ohio. Les premiers tests tant attendu sont prévus pour débuter lundi 18 Avril.

Tous les câbles et capteurs ont été raccordés et vérifiés pour les 6 prochaines semaines d’essais. Le test aura lieu dans le RATF (Reverberant Acoustic Testing Facility), l'une des 3 chambres de test de classe mondiale qui mettra le Module de Service à l'épreuve. En plus du « RATF », Plum Brook Station propose également la plus grande chambre à vide du monde et la table de vibration la plus puissante, tous les trois situés au sein du Plum Brook’s Space Power Facility.

Tests acoustiques pour le Module de Service ESM

Une fois arrivé sur place, l’ESM a été positionné sur un support spécial de soutien conçu de telle sorte qu’il soit suffisamment éloigné du sol pour qu’il baigne entièrement dans le flot d’énergie acoustique qu’il va recevoir.

Un certain nombre de simulateurs de masse (en bleu) destinés à imiter la distribution de masse du module d'équipage ont été installés au-dessus du module.

Tests acoustiques pour le Module de Service ESMTests acoustiques pour le Module de Service ESM

Les essais devraient de poursuivre jusqu'à cet été. Il y en aura plusieurs séries composées chacune de 4 tests différents permettant de glisser lentement vers le spectre acoustique final. Et c’est cela qui prend des semaines…

L’ESM sera donc soumis à toutes sortes de forces à des endroits différents. Lors d’une mission, le profil acoustique n’est pas identique suivant que vous vous trouvez sur le pas de tir ou à mi-chemin dans l’atmosphère. Chaque cas de charge doit donc être testé et cela sur tous les parties du module.

Tests acoustiques pour le Module de Service ESM

Mise à jour, 27 mai 2016:


La série de tests a été réalisée en deux configurations - une avec des réservoirs remplis d'un produit simulant la densité du carburant embarqué dans l’ESM et une vide pour déterminer si le bruit affecte la structure différemment .

L’essai en charge a duré environ trois minutes. Les ingénieurs en ont également profité pour qualifier les panneaux solaires du module de service : ils ont placé un microphone dans le logement des ailes solaires et ont ainsi pu déterminer que le bruit dans la chambre correspondait à l'environnement acoustique prévu à l'intérieur du module de service où l'aile est logée.

L’ESM de test va maintenant être déplacé  vers le « Mechanical Vibration Facility » pour des tests de vibrations mécaniques, toujours à Plum Brook Station, qui permettra d'évaluer la capacité du module à résister aux tremblements qu'un lancement de SLS produira.

Lire la suite

Nouveaux tests d'impact dans l'eau pour Orion

10 Avril 2016 , Rédigé par De Martino Alain

Nouveaux tests d'impact dans l'eau pour Orion

Les ingénieurs du Langley Research Center de la NASA à Hampton, en Virginie, ont débuté une série de neuf tests sur une maquette d’Orion avec à son bord des mannequins afin comprendre ce que l'engin spatial et les astronautes peuvent ressentir lors d’un amerrissage dans l'océan Pacifique.

Le prototype, très fidèle au vrai vaisseau spatial, couplé avec le bouclier thermique du premier vol d'Orion EFT-1 de décembre 2014, a été hissé à environ 5 mètres au-dessus de l'eau et a chuté verticalement dans l’ « Hydro Impact Basin » profond de 6 mètres.

Les mannequins ont été bardés de tout un tas de capteurs et solidement fixés à l'intérieur de la capsule pour aider à fournir aux ingénieurs toutes les informations nécessaires à la protection des astronautes contre toute blessure lors de l'amerrissage.

Chaque test simule différents scénarios de conditions de vent, de vitesses et de hauteurs de vagues que le vaisseau spatial pourrait rencontrer sur l’océan.

Lire la suite

Tests des commandes du vaisseau en combinaison spatiale

1 Avril 2016 , Rédigé par De Martino Alain

Tests des commandes du vaisseau en combinaison spatiale

Au Johnson Space Center de la NASA à Houston, l'ingénieure Heather Paul qui travaille à la conception du support-vie des combinaisons spatiales et l'astronaute Chris Cassidy évaluent la façon dont les équipages à l'intérieur d'une maquette du vaisseau spatial Orion peuvent interagir avec le dispositif de commande manuelle à rotation (1) et le curseur de contrôle (2) alors qu’ils seront vêtus de leurs scaphandres de sauvetage.

Les contrôleurs manipulent les commandes qui permettent l’affichage des écrans et le contrôle des systèmes d’Orion permettant de dialoguer et de manœuvrer le vaisseau spatial lors des missions.

Tests des commandes du vaisseau en combinaison spatiale
Tests des commandes du vaisseau en combinaison spatiale
Tests des commandes du vaisseau en combinaison spatiale
Lire la suite