Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

Préparation du module de service pour les tests sur les panneaux solaires

1 Mars 2016 , Rédigé par De Martino Alain

Préparation du module de service pour les tests sur les panneaux solaires

20 février: Les ingénieurs et les techniciens de Plum Brook Station à Sandusky dans l'Ohio, se préparent pour le premier test majeur de la campagne de vérification de l'intégrité structurelle du module de service de test d'Orion. Il consistera au déploiement des panneaux solaires afin de vérifier leurs fonctionnements.

Le samedi 20 février, une équipe internationale d'ingénieurs et de techniciens à soulevé et incliné le module de service - qui comprend le STA européen, l'adaptateur au module d'équipage et l'adaptateur au SLS - d'un angle de 90 degrés pour le positionner avant un contrôle de déploiement d'un des quatre panneaux solaires.

La prochaine étape sera la fixation du panneau solaire puis l'essai de déploiement, le 29 février. Ceci est le premier d'une série de tests cruciaux de vérifications d'intégrité et de capacité de résistance à l'environnement du lancement au sommet du SLS de la structure du module de service.

Préparation du module de service pour les tests sur les panneaux solaires

29 février: Airbus Defence & Space a développé et livré un modèle de qualification de panneau solaire pour le module de service européen (ESM) d’Orion. Lors du test de déploiement effectué hier 29 février, le modèle s’est comporté comme espéré. Cette « aile » de qualification est constituée d'un support et de trois panneaux factices.

"Une mission avec équipage vers la Lune implique de grandes exigences pour la conception et le développement des panneaux solaires. Pour limiter les contraintes en raison de la poussée requise vers l'orbite lunaire et le retour vers la Terre, l'aile doit être capable de s’incliner de 60 degrés vers l'avant et l'arrière, tel un oiseau. Ce vaste mouvement signifie une conception avec des panneaux épaissis et des charnières et poutres renforcées, ce qui nécessite des tests approfondis" a déclaré Arnaud de Jong, responsable de l’équipe « panneaux solaires » chez Airbus Defence & Space à Leiden, aux Pays-Bas.

Lors de l’injection trans-lunaire (TLI) les calculs ont démontré que les extrémités des ailes solaires pourront dévier jusqu’à 1,06 mètre. Une caméra sur chaque extrémité de l'aile, pointée vers le vaisseau spatial Orion, suivra de près ce mouvement. En plus du test de déploiement, le programme de tests de l'aile de qualification implique des essais acoustiques, des vibrations et des chocs, tests qui auront lieu dans les mois suivants.

Les modèles de vol des panneaux solaires sont déjà en cours de fabrication pour une première livraison prévue début 2017. Le réseau d’alimentation solaire, d'un poids total de plus de 260 kg, comprend quatre ailes, composées chacune de trois panneaux de 1.242 cellules par panneau . Les 15.000 cellules au total fourniront au module de service 11,1 kW.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article