Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

Nouveaux tests d'amerrissage avec le bouclier d'EFT-1

8 Décembre 2015 , Rédigé par De Martino Alain

Afin de protéger l'équipage lors du retour sur Terre, la NASA va évaluer comment le vaisseau spatial Orion se comporte lors des amerrissages assistés des parachutes dans différentes conditions de vent et de hauteur de vagues en effectuant des tests d’impact dans l’eau.

« Ces tests sont conçus pour produire des conditions d'amerrissage les plus stressantes que le vaisseau spatial et l'équipage pourraient subir lors de leur retour sur Terre » a déclaré Ellen Carpenter, chef de projet.

Alors, pour préparer ce test, la première étape importante au Langley Research Center de la NASA à Hampton, en Virginie, est de coupler à une maquette du module d'équipage le bouclier thermique du premier vol-test réalisé il y a un an: EFT-1.

« Il est très important d'utiliser un bouclier thermique similaire à ce qui va être utilisé sur les futurs vols d'Orion afin que les données obtenues à partir de ces tests puissent être utilisées pour valider les modèles informatiques » a expliqué Carpenter.

Par contre, le bouclier thermique d’EFT-1 qui correspondait parfaitement avec le module d’Orion EFT-1 n'a pas été conçu pour cette maquette. Alors, l'équipe a dû concevoir et fabriquer du matériel d'intégration pour relier les deux pièces. Avec une précision d’un demi-centième de millimètre, un laser s’est positionné sur plusieurs endroits autour de la maquette et du bouclier pour obtenir un alignement quasiment parfait, crucial pour le perçage lors de l’assemblage final où 400 trous ont en effet été forés pour relier le tout.

Nouveaux tests d'amerrissage avec le bouclier d'EFT-1

Pendant ce temps, l'équipe préparait l’autre partie de la maquette: placer des instruments et des capteurs à l'intérieur de la structure et installer le système de stockage des données de ces capteurs. L'équipe a ensuite installé les sièges de l'équipage et le système d'atténuation d'impact conçu pour réduire le choc subi par les astronautes lors de l'amerrissage.

Deux mannequins ont également été installés dans les sièges. Les données extraites de leurs capteurs seront utilisées pour évaluer les charges que devraient rencontrer les astronautes au cours d'une mission réelle et ainsi aider à la conception de systèmes de protection contre d’éventuelles blessures.

Nouveaux tests d'amerrissage avec le bouclier d'EFT-1

Ensuite, une série de tests statiques a été effectué comme appliquer une force sur la structure du bouclier afin de calibrer les données des capteurs avec les modèles informatiques.

Ne restait plus qu’à réaliser l’assemblage final, vérifier l’imperméabilité de l’ensemble, contrôler tous les capteurs avant de débuter l'année prochaine, les 9 essais d’amerrissage prévus dans le bassin d’impact du Langley’s Landing and Impact Research Facility.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article