Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

Pour ou contre la mission ARM ? Les avis divergent...

14 Avril 2015 , Rédigé par De Martino Alain

Vendredi 10 avril, le Conseil Consultatif de la NASA a formellement suggéré d’abandonner la mission ARM (Asteroid Redirect Mission) et de la remplacer par une mission vers une orbite martienne. Il faut noter que c’est une mission non-habitée destinée à tester un nouveau mode de propulsion électrique solaire (SEP - Solar Electric Propulsion).

Mais la NASA n’a aucune obligation de tenir compte de l’avis du Conseil. Elle a, par contre, reçu beaucoup de critiques de la part du Congrès et de la communauté scientifique sur ARM parce que cette mission n'apporte que peu de progrès sur le rapprochement entre l’Homme et Mars. Mais maintenant que son propre Conseil a pris position contre ARM, il va être difficile de vendre la mission au Congrès…

Alors, quelle est la meilleure solution ?

Vue d'artiste d'un vaisseau spatial de la NASA récupérant un rocher sur un astéroïde.

Vue d'artiste d'un vaisseau spatial de la NASA récupérant un rocher sur un astéroïde.

Pour

  • Le « chemin vers Mars »: Une mission non-habitée vers Mars est clairement plus tournée vers cette voie plutôt que l’espace profond.
  • Elargir le soutien: L’idée de « cueillir » un rocher sur Phobos au lieu d’un astéroïde est bien plus pertinente pour progresser vers Mars.
  • Test plus réaliste: pour la propulsion électrique solaire, plus lente donc utilisable uniquement pour du fret mais qui offre, vers Mars, un banc d’essai optimal.
  • Echantillon martien: Le comité consultatif ne recommande qu’une « orbite martienne » pour cette mission mais de nombreux membres veulent un échantillon de Phobos.

Contre

  • Le temps et l’argent: L’envoi d'un engin spatial type SEP en orbite autour de Mars et l'une de ses lunes, va probablement prendre quelques années de plus que la récupération d'un astéroïde. Tout type de retard n’est pas une pilule facile à avaler pour un organisme qui a déjà du mal à montrer à l'Amérique et au Congrès qu'il fait des progrès substantiels vers exploration de l'espace profond. En outre une incursion martienne coûtera probablement plus cher.
  • Orion : A quoi servira alors le vaisseau spatial pendant ce temps ?
  • Rendement : Alors qu'un engin spatial serait en mesure de récuperer une roche de 70 tonnes de la surface d'un astéroïde, il ne sera probablement pas en mesure d'obtenir plus de 5 tonnes, voire moins, de Phobos en raison de sa gravité plus élevée.
  • Politique : Le président Obama veut voir des astronautes visiter un astéroïde en 2025. Cette roche de Phobos est-elle capable d’être de retour pour 2025 ? Peu probable…
Comment récolter un rocher sur Phobos.

Comment récolter un rocher sur Phobos.

Conclusion

Il y a donc du pour et du contre.

Cependant, le grand défi pour la NASA est de convaincre les Américains, le Congrès et peut-être de manière plus importante, le futur Président des États-Unis que Mars est la voie la plus crédible. Pour cette raison, passer d'ARM vers Phobos avec un vaisseau spatial de technologie SEP ne peut qu’être plus intéressant pour la communauté scientifique.

En tout cas, une histoire politique spatiale des plus fascinantes à suivre en 2015…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article