Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’ICPS au MPPF - Début des tests de soudure sur l’EUS

27 Février 2021 , Rédigé par De Martino Alain

L'ICPS 

L’étage de propulsion cryogénique intérimaire (ICPS) de la mission Artemis 1 a emménagé dans le  Multi-Payload Processing Facility du centre spatial Kennedy le 18 février 2021, aux côtés de l'un de ses « partenaires de vol » pour la mission Artemis 1, le vaisseau spatial Orion. Ces deux ensembles seront ravitaillés en carburant et soumis à une révision, avant leur lancement, par les équipes du système d'exploration-sol de la NASA et leur sous-traitant principal, Jacobs Technology.  

Construit par United Launch Alliance et Boeing, l'ICPS sera positionné au-dessus de l'étage central du SLS et fournira la puissance nécessaire afin d'extraire Orion de l'orbite terrestre et le mener sur une trajectoire précise vers la Lune.

C'est la première fois depuis le programme de la Navette spatiale que deux ensembles de vol sont traités simultanément à l'intérieur de ce bâtiment. Une fois les vérifications finales terminées, l'ICPS et Orion seront transférés un par un dans le bâtiment d'assemblage de véhicules (VAB) pour leur intégration sur la fusée SLS.

L’ICPS au MPPF - Début des tests de soudure sur l’EUS

L'EUS

Les techniciens débutent la fabrication et les tests d'une série de soudures initiales, dites de confiance, pour l’étage supérieur d'exploration (EUS - Exploration Upper Stage) pour les futurs vols du SLS, au Michoud Assembly Facility à la Nouvelle-Orléans. 

L’EUS sera utilisé sur la deuxième configuration du SLS, connue sous le nom de bloc 1B, et fournira la propulsion nécessaire dans l'espace pour envoyer des astronautes ou des cargaisons lourdes sur une trajectoire précise vers la Lune. 

Les panneaux, soudés entre eux, qui servent pour la « soudure de confiance » sont d'abord produits dans le centre de soudage vertical de Michoud, puis de petites sections de ces panneaux sont retirées pour des tests mécaniques et une analyse dans une autre zone de l'usine (vérification des procédures de soudage, des interfaces entre l'outillage et le matériel et de l'intégrité structurelle des soudures). Tout cela devra aider les ingénieurs et techniciens à valider les paramètres de soudage pour la fabrication de l’EUS.

Les trois premiers vols SLS du programme Artemis utiliseront un étage ICPS avec un moteur RL10 pour envoyer Orion vers la Lune. L'EUS, pour les vols après Artemis 3, dispose de réservoirs de propulseur plus grands et de quatre moteurs RL10. L'évolution de la fusée vers la configuration SLS Block 1B avec EUS permet de lancer 40% de fret en plus sur la Lune avec l'équipage. 

Le SLS est le seul lanceur capable d'envoyer Orion, des astronautes et du matériel sur la Lune en une seule mission. 

L’ICPS au MPPF - Début des tests de soudure sur l’EUS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article