Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

artemis 3

Début du soudage d’Orion Artemis 3

28 Janvier 2021 , Rédigé par De Martino Alain Publié dans #Artemis 3

Au Michoud Assembly Facility de la Nouvelle-Orléans, des techniciens de Lockheed Martin, maître d'œuvre d'Orion, soudent les trois panneaux de forme conique du module d'équipage d'Orion pour la mission Artemis III qui verra débarquer la première femme et le prochain homme sur la Lune.

La structure principale du module d'équipage, le « réservoir » pressurisé, est composée de sept pièces en alliage d'aluminium usinées qui sont soudées ensemble par un processus de soudage donnant un espace habitable solide et étanche pour les astronautes pendant la mission. Cet habitacle est conçu pour résister à l'environnement rude et exigeant de l'espace lointain et est la structure de base sur laquelle tous les autres éléments du module seront intégrés. 

Une fois le soudage des panneaux de cône du module d'équipage (3-4-5) terminé - dont l'un contient des hublots offrant aux astronautes une vue sur la Lune et la Terre - les travaux se poursuivront par l’installation de la cloison supérieure (2) pour créer le « plafond » du vaisseau spatial, suivi du « tunnel » (1)  et enfin de la partie cylindrique inférieure (6) et de la cloison arrière (7) pour former le fond d'Orion.

Une fois le soudage de la structure primaire terminé, il sera expédié au centre spatial Kennedy de la NASA en Floride, où il subira d'autres assemblages dès cet automne.

Début du soudage d’Orion Artemis 3
Début du soudage d’Orion Artemis 3
Début du soudage d’Orion Artemis 3
Début du soudage d’Orion Artemis 3
Lire la suite

Départ du module de service Artemis III

3 Octobre 2020 , Rédigé par De Martino Alain Publié dans #Artemis 3

Le module de service de l'ESA qui propulsera Orion lors du vol Artemis III transportant les astronautes qui atterriront sur la surface de la Lune est prêt à être expédié de chez Thales Alenia Space en Italie vers Airbus Space en Allemagne.

Départ du module de service Artemis III

Stefano Rossi, Responsable fabrication (Thales Alenia Space), dirige l'opération de transfert de la structure du module de service vers le conteneur de transport…

Départ du module de service Artemis III

…pendant que Giorgio (Gios) Borello, expert mécanique AIT (Assemblage, Intégration et Tests), guide la structure du module de service jusqu'à la base du conteneur de transport.

Départ du module de service Artemis III

Une fois installé dans son conteneur de transport, Annamaria Piras, Gestionnaire de programme Orion, dit au revoir à la structure alors que le couvercle s'abaisse. Prochain arrêt, Airbus Space à Brême en Allemagne.

Départ du module de service Artemis III

Félicitations à toute l'équipe à Turin, en Italie, pour avoir achevé la structure principale d'Artemis III !

Départ du module de service Artemis III

En vidéo :

13 octobre 2020 :

La structure du module de service européen de la mission Artemis 3 est arrivée en salle blanche chez Airbus Space à Brême, en Allemagne.

Départ du module de service Artemis III
Départ du module de service Artemis III
Départ du module de service Artemis III
Départ du module de service Artemis III
Lire la suite

La construction d'Orion Artemis III a débuté

21 Août 2020 , Rédigé par De Martino Alain Publié dans #Artemis 3

Le premier élément usiné pour le module d'équipage Orion - Artemis III (un panneau de cône avec des ouvertures pour les fenêtres qui fourniront une vue spectaculaire de la Lune) a été conçu par l'entrepreneur principal d'Orion, Lockheed Martin, et fabriqué par AMRO Fabricating Corp., de South El Monte en Californie. 

Le panneau terminé va maintenant partir pour le Michoud Assembly Facility de la NASA, près de la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, où les ingénieurs le souderont avec les autres panneaux du vaisseau pressurisé Orion.

En plus des éléments usinés pour le module d'équipage d'Orion, AMRO fabrique les panneaux pour l'étage central, l'adaptateur d'étage du véhicule de lancement et l'adaptateur d'étage Orion pour le Space Launch System (SLS) qui enverra Orion sur la Lune lors des futures missions Artemis.

Ensemble, Orion, SLS et EGS (Exploration Ground Systems) font appel à des fournisseurs dans 50 États, à Washington DC et à Porto Rico, dont près de la moitié sont des petites entreprises.

La construction d'Orion Artemis III a débuté
La construction d'Orion Artemis III a débuté

En vidéo, Orion et Artemis III chez AMRO (en):

26 août

La première pièce du  vaisseau pour Artemis III est arrivée à la NASA le 21 août. Dans les mois à venir, les six autres éléments du vaisseau pressurisé arriveront à Michoud où ils seront  soudés ensemble pour construire la structure d'Orion.

 

La construction d'Orion Artemis III a débuté
La construction d'Orion Artemis III a débuté
Lire la suite

EM-3: scénario de mission pour le vol de construction du Deep Space Gateway

25 Septembre 2017 , Rédigé par De Martino Alain Publié dans #Artemis 3

Selon le schéma de mission préliminaire, le vol EM-3 sera une mission habitée en orbite dite NRHO autour de la lune.

 

NRHO est un type d’orbite situé entre les points de Lagrange L1 et L2 du système Terre-Lune permettant des trajectoires très stables et hautement elliptiques avec des points de périapse proches de la surface de la lune.

 

Placer le Deep Space Gateway - DSG - dans une orbite de type NRHO lui assurera une trajectoire orbitale proche de la surface lunaire (lors du périapse donc) autorisant des possibilités de transfert à faible énergie d’excursions scientifiques dans l'espace cis lunaire et sur la surface lunaire elle-même.

 

La mission, réalisée à l’aide d’une fusée SLS Bloc-1, aura une durée totale de 16 à 26 jours avec des objectifs de base consistant à « démontrer la performance des systèmes du vaisseau spatial au-delà du LEO lors d’un vol habité », lancer le module d'habitat (Hab) du DSG et l’associer au PPE (Power and Propulsion Element) déjà lancé et mis en orbite lors de la mission EM-2.

 

Après l’insertion orbitale terrestre initiale de 40,7 X 1800 km à 28.5° d’inclinaison, le second étage EUS circularisera les modules Orion et Hab à 185 km puis réalisera une TLI (Trans-Lunar Injection). Une fois en route vers la Lune, Orion se séparera de l’EUS et se retournera probablement vers le module Hab.

Les détails exacts de la manœuvre ne sont pas encore connus, le processus de conception du DSG n’étant pas encore abouti à ce jour. Quoi qu'il en soit, au cours du voyage de 3 à 10 jours vers la Lune, les moteurs auxiliaires d'Orion effectueront au moins quatre manœuvres de correction de trajectoire afin d’affiner l'approche de la Lune permettant au couple Orion / Hab de cibler un point précis pour entrer en NRHO autour de la Lune tandis que l'EUS se positionnera en orbite héliocentrique.

 

Une fois le couple en orbite NRHO, Orion manœuvrera le Hab vers le PPE et l'équipage composé de quatre astronautes reliera les deux éléments – prémices de la construction du DSG.

 

Une fois cette opération réalisée, le trio Orion/Hab/PPE effectuera toute une séries de tests et vérifications pendant une durée de 10 à 20 jours avant qu'Orion ne se désengage du DSG et retourne sur Terre.

 

De nouveau 3 à 10 jours de traversée avec plusieurs corrections de trajectoire par les moteurs d’Orion afin d’aligner correctement le vaisseau spatial pour une rentrée atmosphérique et un amerrissage dans l'Océan Pacifique, après quoi Orion sera chargé sur un navire de récupération et ramené aux États-Unis, au port de San Diego.

EM-3: scénario de mission pour le vol de construction du Deep Space Gateway
Lire la suite