Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les équipes du KSC s’entraînent au compte à rebours et au début des opérations de lancement

22 Février 2020 , Rédigé par De Martino Alain

La simulation a eu lieu le 3 février à l'intérieur de la salle de tir 1 récemment rénovée du centre de contrôle des lancements, situé à côté du bâtiment d'assemblage des véhicules. En tout, le compte à rebours du SLS dure 45 heures et 40 minutes, environ un jour de moins que celui de la navette spatiale.

Charlie Blackwell-Thompson, à gauche.

Pour cette simulation,  sous la direction de Charlie Blackwell-Thompson, directrice de lancement pour Artemis 1, le test s'est concentré sur le « Critical Terminal Count » c’est-à-dire la dernière partie du compte à rebours qui débute lorsque les horloges et les systèmes reprennent le décompte stoppé à T-10 minutes. À partir de ce moment, le décompte engage la rétraction des bras oscillants, la pressurisation des réservoirs de carburant, l'allumage des quatre moteurs RS-25 à T0, l'allumage des boosters et le décollage. 

 Ce décompte critique de T-10 à T0 est une période complexe et limitée dans le temps et ces simulations permettent non seulement à l'équipe la possibilité de pratiquer les procédures réelles qu'ils utiliseront le jour du lancement, mais est également l'occasion de tester leurs capacités à gérer diverses anomalies au sol ou sur le véhicule, leurs réactivités, et capacités à apprendre et connaître tous les systèmes.

La salle de tir 1, le 3 février dernier

Ces problèmes sont élaborés par une équipe de simulation indépendante - un petit groupe qui planifie les anomalies et les situations et les «introduit» dans le décompte à l'équipe de lancement. Celle-ci doit ensuite résoudre les problèmes en temps réel et chronométré pour répondre à la fenêtre de lancement simulée. Mais cela permet aussi à l'équipe de découvrir des problèmes réels avec les systèmes au sol et les logiciels. D’ailleurs, selon la NASA, de temps en temps, une anomalie apparaît qui n'est pas conçue par l'équipe de simulation. Alors, les gestionnaires et les contrôleurs la documentent et collectent toutes les données utiles pour aider à comprendre et résoudre le problème, après la simulation. 

Tout cela doit aider l'équipe à être en pleine possession de ses moyens pour le premier lancement du SLS et d'Orion - ce que la NASA confirme maintenant publiquement qu’il ne se produira pas cette année.

En effet, le communiqué de presse de la NASA du 20 février 2020 concernant les performances du simulation de lancement effectué au KSC a été la première publication de la NASA à confirmer publiquement que le SLS ne volera pas cette année, notant que la NASA se prépare pour le premier test en vol sans équipage l'année prochaine.

La précédente date de lancement d'Artemis 1, fournie par la NASA pour novembre 2020, a d’ailleurs toujours été considérée comme étant de nature politique et ne reflétant pas exactement l'état de préparation de la fusée.

À cette fin, le Kennedy Space Center prévoit actuellement activement un lancement « pas avant le » le 18 avril 2021, et le Marshall Space Flight Center de Huntsville, en Alabama, a reçu des instructions pour les planificateurs de mission de commencer le développement des données de trajectoire pour une période de lancement qui s'étend du 18 avril au 4 mai 2021.

Ce réalignement de date comprend le décalage des délais d’arrivée des composants constitutifs du lanceur ainsi que les opérations d'empilement dans la High Bay 3 du VAB. 

À l'heure actuelle, seul l’ICPS est stocké au Kennedy Space Center tandis que les 2 boosters à cinq segments, achevés et prêts à être expédiés depuis plus d'un an, sont entreposés à Promontory, dans l'Utah, dans l'attente d'une date de livraison en Floride. Quant à Orion, il se trouve à Plumbrook dans l’Ohio pour ses essais sous vide et le gigantesque étage central est actuellement au Stennis Space Center dans le Mississippi, se préparant à ses essais de mise à feu de longue durée, prévu apparemment pour le mois d’août.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Adrien astro 09/08/2020 03:48

Très intéressant comme article. Merci

ALAIN DE MARTINO 09/08/2020 08:49

Merci aussi !