Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ESM-1 s'envole pour les Etats-Unis.

5 Novembre 2018 , Rédigé par De Martino Alain Publié dans #ESM 1

Lundi matin 5 novembre 2018, le premier module de service européen d'Orion a été chargé sur dans un Antonov An-124 à l'aéroport de Brême et envoyé de l'autre côté de l'Atlantique au Centre spatial Kennedy de la NASA en Floride, aux États-Unis.

Le module a été emballé dans un conteneur sur mesure qui maintient son environnement dans des limites acceptables pour le transport. Il fera escale à Hambourg, en Allemagne, et Portsmouth, aux États-Unis, pour  du ravitaillement et les formalités douanières.

Conçu et fabriqué en Italie et en Allemagne, le puissant module est la contribution de l'Europe au retour de l'homme sur la Lune. Il contiendra le carburant ainsi que les consommables pour les astronautes: oxygène, azote et eau.

Le module de service européen a été construit par le contractant principal Airbus et de nombreuses entreprises européennes fournissent les composants.

L'arrivée au KSC est prévue le 6 novembre.

L'ESM-1 s'envole pour les Etats-Unis.

6 novembre

Le module de service européen d’Orion est bien arrivé au Centre spatial Kennedy.

Maintenant, en amont de la mission EM-1, les ingénieurs vont effectuer tout un tas de tests et vérifications d'intégration afin de s'assurer que tous les éléments fonctionnent correctement avant que le module de service européen ne soit connecté au module d'équipage d'Orion.

Les équipes souderont les lignes de fluide pour acheminer gaz et carburant et établiront les connexions électriques. Le module de service et le module d’équipage seront appariés et le vaisseau spatial combiné sera envoyé à Plum Brook station au centre de recherche Glenn dans l’Ohio au début de l’année prochaine, où il sera soumis à des tests continus pendant 60 jours dans la plus grande chambre à vide thermique du monde afin de garantir à Orion sa résistance à l'environnement hostile de l'espace profond. 

Une fois ces tests terminés, le système reviendra à Kennedy pour être intégré au SLS en vue de son lancement. 

L'ESM-1 à la porte du "Neil Armstrong Operations and Checkout Building" au KSC.

L'ESM-1 à la porte du "Neil Armstrong Operations and Checkout Building" au KSC.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article