Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

Essai de vide pour les combinaisons spatiales d'Orion

18 Juillet 2017 , Rédigé par De Martino Alain

Le 22 juin dernier, des ingénieurs et techniciens du Johnson Space Center de la NASA à Houston ont effectué un test de mise sous pression et sous vide des combinaisons des futurs astronautes d’Orion. Ces combinaisons sont un hybride des « Advanced Crew Escape Suit – ACES » utilisées lors de lancements et retours des navettes spatiales et des combinaisons spatiales utilisées lors des EVA sur l’ISS.

 

Ce test était le dernier d'une série avant que la combinaison ne soit définitivement qualifiée pour le vol. Les testeurs sont donc entrés dans une chambre à vide, où l'air a été enlevé alors que la combinaison était branchée aux systèmes de survie.

Ici, un participant au test entre dans la chambre qui simule le vide spatial.

« En raison des contraintes de masse et de volume, la NASA a voulu pouvoir utiliser les ACES à la fois pour les périodes d'ascension / retours des missions Orion mais aussi pour les EVA » a déclaré Robert Frost, instructeur et contrôleur de vol à la NASA.  

 

Sur cette photo, deux des participants sont équipés de harnais qui ressemblent un peu aux Jolly Jumpers utilisés pour maintenir les bébés et les divertir. Cependant, dans ce cas, les harnais sont utilisés pour simuler l’apesanteur dans un engin spatial. 

 

La chambre à vide thermique de 3,5 m du Johnson Space Center est couramment utilisée pour des tests de scaphandres spatiaux. Elle peut inclure des composants comme un tapis roulant ou des systèmes de «soulagement de poids» pour simuler la microgravité.

Une vue à travers le hublot de la chambre montre à quel point les participants travaillent dans peu d'espace. Ici, un technicien installe l'un des participants, en veillant à ce que les astronautes soient correctement accrochés avant l’évacuation de l’air. 



Ce n'est qu'une des séries de tests que cette combinaison spatiale a subit. Une expérience  précédente a vu le costume être testé dans des conditions de microgravité dans un avion faisant des paraboles.

Pendant ce temps, les techniciens discutent à leurs consoles. Au premier plan, vous pouvez apercevoir d’anciens commutateurs qui rappellent les jours glorieux du programme Apollo des années 60 et 70 alors que le smartphone sur le bureau est plus puissant que tous les ordinateurs de tous les vaisseaux Apollo combinés. 



La technologie a beaucoup évoluée depuis. Les nouvelles combinaisons spatiales seront plus légères et moins volumineuses que celles d’Apollo et même, probablement, que celles utilisées aujourd'hui sur la station spatiale internationale.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article