Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

Evaluation d'une nouvelle technologie acoustique appelée « Direct Field Acoustic Testing »

9 Mars 2016 , Rédigé par De Martino Alain

Evaluation d'une nouvelle technologie acoustique appelée « Direct Field Acoustic Testing »

Lorsque le vaisseau Orion transportera ses astronautes dans l'espace d’ici quelques années, ce sera au sommet de la fusée la plus puissante jamais construite par la NASA. Lors du lancement, le grondement des moteurs et des boosters va quelque peu secouer Orion… Tout comme lors d’un concert de Rock qui vous fait vibrer, au sens propre du terme.

Voilà pourquoi Lockheed Martin, qui construit la capsule Orion, a saturé d’ondes sonores un module de test par plus de 1500 haut-parleurs. Ce premier test, assez standard pour les engins spatiaux mais différent des précédents, a eu lieu le 2 Mars dans le Colorado.

Normalement, ces épreuves se réalisent dans une chambre acoustique spéciale : les parois réfléchissent les ondes sonores afin de reproduire la répartition de l'énergie acoustique que l'engin spatial subit pendant le lancement. Parfois, ces tests fissurent des supports voire la structure même de l'engin, révélant ses points faibles et permettant une correction avant le lancement.

Le problème avec ces chambres est que, souvent, le vaisseau spatial doit être démonté, expédié au centre de test, remonté, puis son fonctionnement re-testé avant de pouvoir être soumis à l'essai acoustique. Tout cela est coûteux et prend du temps.

Au lieu de cela , Lockheed veut amener le test acoustique au vaisseau spatial. La semaine dernière, ils ont installé 1510 haut-parleurs en anneau autour du module puis monté la puissance acoustique jusqu’à 143 décibels, niveau de bruit similaire à 15 mètres d'un moteur à réaction.

Ce nouveau système de haut-parleurs pourrait être installé n’importe où, à condition qu’il y a suffisamment de prises électriques à proximité… Le tout tenant dans 3 semi-remorques.

Mais ce n’est pas non plus juste un tas de haut-parleurs empilés les uns sur les autres. Le système utilise un algorithme informatique qui dirige des ondes sonores exactement comme elle serait ressenties et aux même niveaux que lors d’un lancement. 70 à 100 microphones placés au-dessus et tout autour de la capsule Orion fournissent un retour d’information, de sorte que les ingénieurs savent si les ondes sonores se diffusent correctement.

Shane Roskie, responsable des tests d’ingénierie et des opérations de lancement chez Lockheed Martin et son équipe ont comparé les résultats de la configuration portable par rapport à un laboratoire acoustique traditionnel et ont trouvé que leur système expérimental était sur la bonne voie. Ils vont probablement l’utiliser pour le reste des tests acoustiques de la mission Orion, ainsi que pour d'autres projets spatiaux.

Evaluation d'une nouvelle technologie acoustique appelée « Direct Field Acoustic Testing »

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article