Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

Fin des premiers travaux d'analyse du bouclier thermique.

5 Juin 2015 , Rédigé par De Martino Alain

Avec la fin des travaux d'analyse sur le bouclier thermique du module Orion, les ingénieurs du centre Marshall l’ont emballé et le 1er Juin, envoyé par camion au NASA Langley Research Center à Hampton en Virginie, pour des tests complémentaires.

Fin des premiers travaux d'analyse du bouclier thermique.

Mais revenons un peu en arrière afin de comprendre ce qu’il s’est passé…

A son arrivée le 9 mars, le bouclier a été installé dans le bâtiment 4705 du Marshall Space Center qui abrite une fraiseuse-usineuse de précision assistée par ordinatuer en mesure de travailler sur 7 axes différents sur une grande variété de structures en métail ou en composite.

Cette machine possède aussi une table rotative qui permet l’inspection et le travail sur de grandes et lourdes  structures  et permet de minimiser les impacts qui pourraient être causés par le maniement d’une grue ou d’un support. 

Fin des premiers travaux d'analyse du bouclier thermique.

Depuis le 4 mai, une douzaine d’ingénieurs du Ames Research Center de Moffett Field en Californie, du  Johnson Space Center de Houston et des représentants de Lockheed Martin sont donc regroupés au  Marshall Space Flight Center d’Huntsville autour du bouclier afin d’analyser certains carrés d’Avoat et les quelques 180 tuiles restantes du revêtement thermique extérieur.

Beaucoup de ces morceaux d’Avoat contiennent des capteurs qui ont collecté des données sur l’environnement et les performances du matériau lors de la rentrée atmosphérique.

Fin des premiers travaux d'analyse du bouclier thermique.

L'intégrité de ces données est essentielle pour les chercheurs qui étudient l'écoulement à haute vitesse et les caractéristiques de combustion du bouclier. L’équipe doit être capable d'interpréter correctement les données fournies afin de les comparer aux modèles d'ablation de la NASA, de les valider ou de les affiner pour l'avenir : Quelle quantité de matériau ablatif a été brûlé ? Où ? Pourquoi ?

Les données compilées à partir des échantillons et du comportement de l'écran thermique aideront les chercheurs à affiner les modèles prévisionnels informatiques, permettront un développement plus sûr et fourniront des moyens plus rentables pour concevoir et construire ces systèmes critiques de protection.

Fin des premiers travaux d'analyse du bouclier thermique.

Une fois les dernières tuiles ôtées, tous les capteurs et morceaux de matériau ablatif ont été emballés et sécurisés pour leur expédition au Ames Research Center et d'autres installations de la NASA pour complément d'études durant les 6 prochains mois puis elles seront présentées à l’équipe de conception du nouveau vaisseau Orion.

Le revêtement d’Avcoat, dépouillé de ses tuiles a ensuite été lissée en une couche uniforme d'environ un quart de centimètre d'épaisseur au-dessus de la surface interne en composite du bouclier et préparé pour son transfert au Langley Research Center à Hampton pour des tests d’impact dans l’eau.

Fin des premiers travaux d'analyse du bouclier thermique.

Ci-dessous, une vidéo en accéléré qui montre le retrait du matériau ablatif du bouclier thermique d'Orion.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article