Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

Le soudage débute sur le nouveau prototype d’Orion.

10 Mai 2015 , Rédigé par De Martino Alain

Le 7 mai, les ingénieurs du Michoud Assembly Facility ont commencé à souder ensemble les premières pièces de la structure du nouveau prototype d’Orion. Ce vaisseau est une version à grande échelle de la conception de l'engin spatial actuel. Il est utilisé pour démontrer les procédures de fabrication et d'assemblage qui seront utilisées pour produire le matériel de vol réel. L’utilisation d'un prototype permet aux ingénieurs de s'assurer que leurs procédures fonctionnent correctement ou de les améliorer avant de produire la version finale du vaisseau.

La structure primaire du module d'équipage se compose de sept pièces en aluminium qui doivent être habilement soudés ensemble dans un ordre précis. Les premières pièces du proto à être assemblées sont le tunnel et la cloison avant qui se trouvent au sommet du vaisseau. Le tunnel, une fois connecté à une trappe d'accueil, permet le rendez-vous et l'amarrage avec d'autres engins spatiaux et fournit une sortie pour les astronautes.

Le "tunnel" qui mène au sas de sortie.

Le "tunnel" qui mène au sas de sortie.

«Positionner correctement la structure principale est une opération délicate pour nous mais cela nous permet de nous assurer que nous avons tout en bon ordre avant le soudage» a déclaré Scott Wilson, directeur de la production et des opérations pour le Programme Orion. «Quelques améliorations de la structure ont d’ailleurs été réalisées depuis le vol d'essai d'Orion il y a plusieurs mois, prouvant ainsi que nos nouvelles méthodes de fabrication sont les bonnes».

Afin de réduire la masse et d'améliorer le calendrier de fabrication, les ingénieurs ont cherché à diminuer le nombre total de soudures nécessaires pour construire la structure. La première comptait 33 opérations de soudage. Grâce à la collaboration des équipes de conception d'Orion et de fabrication, le nombre de soudures nécessaires au vaisseau Orion qui a volé lors d’EFT-1 a été réduit à 19. D'autres innovations ont réduit la quantité de soudure à 15 pour le vaisseau EM-1.

La cloison avant.
La cloison avant.

La cloison avant.

« Nous allons également revêtir et apprêter le module d'équipage afin de le protéger de la corrosion, l'équiper d’une instrumentation qui nous permette de recueillir des données sur la façon dont il se comporte au cours du processus de soudage puis notre équipe débutera l'assemblage mécanique de la structure du squelette, du système support-vie et des nombreux autres composants d'Orion » a déclaré Mark McCloskey, responsable de la fabrication du module chez Lockheed Martin.

Les pièces du squelette sont soudées à l'aide d'une méthode appelée soudage par friction-malaxage. Ces soudures sont incroyablement résistantes en transformant les métaux d’un état solide à un état « comme du plastique », puis en utilisant un outil rotatif pour assouplir, malaxer et tisser un lien entre les deux composants métalliques afin de réaliser une soudure uniforme.

L'Orion qui a volé dans l'espace en Décembre 2014 a été le premier vaisseau spatial entièrement soudé par friction malaxage. Cette technique est également utilisée à Michoud pour souder les réservoirs du premier étage du SLS.

Le Prototype devrait être achevé d'ici la fin de l'été et sera équipé pour des démonstrations d'ingénierie. Les pièces constituant EM-1 ont déjà commencé à arriver à Michoud et les soudures devraient commencer fin juillet.

Après le soudage, le vaisseau sera expédié au Centre spatial Kennedy en Floride pour l'assemblage final avant le lancement.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article