Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

Premiers tests des combinaisons spatiales pour Orion

23 Mars 2015 , Rédigé par De Martino Alain

Les ingénieurs et techniciens du Centre Spatial Johnson de la NASA à Houston évaluent les combinaisons spatiales que les astronautes utiliseront dans le vaisseau Orion pour les voyages dans l'espace profond.

Le 17 mars, les membres de l'équipe Johnson ont participé à un test de mise sous pression à vide des combinaisons afin de vérifier que les modifications effectuées entrent bien dans les normes pour l'engin spatial Orion.

Durant cette épreuve, les costumes sont raccordés aux systèmes de soutien vie puis l'air est ôté de la chambre afin d’évaluer leurs performances dans des conditions semblables a celles du vaisseau Orion. Le costume, connu sous le nom de « Modified Advanced Crew Escape Suit » est une version à circuit fermé pour les lancements et les ré-entrées, porté par les astronautes de la Navette Spatiale. La combinaison contient toutes les fonctions nécessaires pour soutenir la vie, est conçue pour permettre des sorties extra-véhiculaires et soutenir l'équipage dans le cas improbable où l'engin spatial perdrait de la pression.

Les principales modifications apportées la rendront plus adaptée à un travail régulier au lieu de seulement les situations d'urgence.

Elle devra fonctionner avec un sac à dos de support-vie couplé aux systèmes d'Orion, fonctionner pendant des heures au lieu de quelques minutes et aura besoin de plus de flexibilité dans les coudes, les poignets et autres articulations.

C'est le premier test d’une série de quatre épreuves avec du personnel dans les costumes.

Premiers tests des combinaisons spatiales pour Orion

5 chambres à vide existent au JSC de Houston.

La « 11 foot chamber »

Cette chambre a un diamètre de 3,4m pour une longueur de 5,8m avec un sas à 2 compartiments de 2,7 X 3m utilisés pour des essais humains dans un environnement à vide et pour le développement des costumes spatiaux. Un troisième sas, plus petit, appelé « la cabine » d’environ 80m³ est aussi disponible pour des tests à pression réduite avec ou sans personnel. Il contient un tapis roulant, un système d’allègement de poids et les systèmes de soutien-vie nécessaires pour les opérations à pression réduite.

Premiers tests des combinaisons spatiales pour Orion

La « 20 foot chamber »

C'est une chambre à vide avec deux sas, une chambre de décompression rapide et une cloison amovible. Elle a été configurée comme banc d'essai d'habitabilité à pression réduite pour le « Skylab Medical Experiment Altitude Test » (SMEAT) en 1971 et a aussi servi comme banc d’essai à pression ambiante pour des contrôles avancés sur l'environnement et le soutien-vie de la Station Spatiale.

Le volume de la chambre a été augmenté en y insérant un cylindre de 6.1m de diamètre par 2,3m de haut. Le volume est divisé en trois niveaux.

Premiers tests des combinaisons spatiales pour Orion

La chambre B

La Chambre B fait 7.6m de diamètre pour une hauteur de 7.9m. Elle est utilisée pour des essais avec des astronautes en environnement à vide. Elle possède un monorail qui la traverse et qui fournit un allègement de poids pour l’astronaute. Le monorail permet deux degrés de liberté à l'intérieur de la chambre.

Premiers tests des combinaisons spatiales pour Orion

La chambre à vide à double-gants

Située à l'intérieur la « 11 foot chamber » elle permet de réaliser des tests à vide pour les gants des scaphandres EMU. Elle donne un volume de travail suffisant pour la formation et certification de l'équipage et du matériel sur leurs utilisations. Une plate-forme de travail est également disponible pour une utilisation à l’intérieur la chambre.

Premiers tests des combinaisons spatiales pour Orion

Le sas de la Station Spatiale Internationale

Il a été développée pour les tests, vérifications, certifications et entrainements des sorties extra-véhiculaire. C’est une réplique exacte à une atmosphère du sas de l’ISS.

Elle contient deux chambres pour l’équipage et l’équipement raccordées par une cloison commune. Adjacent à la chambre d’équipage se trouve un autre sas utilisé pour simuler le vide spatial.

Premiers tests des combinaisons spatiales pour Orion

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article