Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

Le LAS dépasse toutes les attentes...

7 Mars 2015 , Rédigé par De Martino Alain

Trois secondes. C’est tout ce qu'il aura fallu au moteur de contrôle d'attitude d'Orion du système d’abandon au lancement (LAS – Launch Abort System) pour prouver que son matériel peut survivre aux intenses températures, pressions, bruit et vibrations subies lors d'une éjection d’urgence et cela 40% au-dessus des marges nominales.

Le LAS est conçu pour apporter une sécurité supplémentaire à l’équipage en cas de problème sur la rampe de lancement ou lors du vol. «Nous avons testé ce moteur de contrôle d'attitude dans des environnements maximaux prévus pour s’assurer qu’il pourrait résister à une situation d'urgence » a expliqué l'ingénieur en chef du LAS, Wayne Walters.

Le 4 Mars, Orbital ATK en collaboration avec la NASA et Lockheed Martin, a terminé le dernier test de l'un des systèmes de fusées à propergol solide les plus complexes jamais construits pour le LAS.

Le LAS dépasse toutes les attentes...

Construit par Orbital ATK, le moteur de contrôle d'attitude se compose d'un générateur de gaz à propergol solide comprenant huit valves régulièrement espacées tout autour de l'extérieur du moteur de 0,9 mètre de diamètre. Ensemble, elles peuvent exercer sur commande plus de 3 tonnes de force de braquage sur le véhicule dans toutes les directions.

«Pour la première fois, le moteur a démontré ses capacités au-delà de ce qu'il subirait en vol» a déclaré Kevin Rivers, directeur adjoint à la Direction des Projets Vols au Langley Research Center de la NASA en Virginie. «Nous pouvons maintenant avoir une confiance absolue dans les capacités du moteur à fonctionner correctement lors d'une mission habitée».

Le LAS dépasse toutes les attentes...

Les ingénieurs de l'usine d'Orbital ATK à Elkton dans le Maryland, ont aussi testé séparément une des soupapes du moteur de contrôle d'attitude qui serait utilisé pour maintenir le LAS sur une trajectoire de vol contrôlée en cas de besoin. Ces valves réorientent également le module pour le déploiement du parachute et l'atterrissage. «Bien que nous espérons qu'il ne sera jamais utilisé, il est réconfortant de savoir que nous concevons un système qui garantit que nos astronautes seront en sécurité quand ils iront en mission au-delà de l'orbite terrestre basse» a déclaré John Davidson , responsable de la dynamique de vol du LAS.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article