Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

L'ICPS (Interim Cryogenic Propulsion Stage)

30 Octobre 2014 , Rédigé par De Martino Alain

Certains éléments d'une fusée peuvent nous être familiers, comme les boosters et les moteurs. Mais il y a plusieurs éléments importants sur la nouvelle fusée de la NASA, le Space Launch System (SLS), qui nous sont moins bien connus. Un exemple? L’Interim Cryogenic Propulsion Stage (ICPS)- l’étage de propulsion cryogénique intermédiaire.

En disséquant le SLS, l'ICPS se trouve juste en dessous de la capsule Orion, au sommet du lanceur. C’est un système basé sur un mélange d'hydrogène et d’oxygène liquide. Pour la première mission conjointe Orion / SLS appelée EM-1, l'ICPS fournira à Orion la poussée nécessaire pour naviguer au-delà de la Lune avant son retour sur Terre. Mais plus tard, pour les missions de longue durée dans l'espace lointain, cet étage intérimaire sera remplacé par un étage supérieur plus puissant, nécessaire pour aller plus loin vers un astéroïde et finalement sur Mars.

Pour cet ICPS, Boeing va modifier l’actuel deuxième étage de sa Delta, utilisé sur la famille des lanceurs Delta IV d’United Launch Alliance. Il sera alimenté par un moteur Aerojet RocketDyne RL-10B2 – moteur déjà utilisé sur ces lanceurs.

« Le deuxième étage cryogénique de Boeing devra subir des modifications relativement mineures afin d’être entièrement conforme aux exigences du SLS, ce qui devraient nous permettre de tenir le calendrier prévu pour les deux premiers vols EM-1 et EM-2» a déclaré Chris Calfee, chef de projet ICPS au Marshall Space Flight Center à Huntsville en Alabama. Le centre Marshall gère le programme SLS pour la NASA.

Ces modifications comprennent l'allongement du réservoir d'hydrogène liquide, l’ajout de réservoirs d'hydrazine pour le contrôle d'attitude et quelques modifications d’avionique mineures pour répondre aux paramètres de conception et aux caractéristiques de performance exigés par la NASA pour atteindre les objectifs de vol.

« L'abordabilité est la clé quand une fusée aussi grande et puissante que le SLS est nécessaire pour une exploration durable de l'espace profond » a déclaré Steve Creech, directeur adjoint du programme SLS pour la stratégie et les partenariats au centre Marshall. « En utilisant le matériel et les technologies existantes, nous visons à créer un véhicule polyvalent qui pourra démontrer les capacités de ce système flexible pour les objectifs des premières missions. »

Le plan de référence de la NASA est d'utiliser un premier ICPS pour la mission EM-1, mission sans équipage, avec une option pour un deuxième qui pourrait être utilisé pour la mission EM-2, cette fois avec un équipage à bord.

Ci-dessous, concept d'artiste du vaisseau Orion. L'ICPS mènera Orion à la bonne altitude et sur la bonne trajectoire nécessaires pour un voyage autour de la Lune afin de vérifier les systèmes vitaux au cours des premiers vols d'essai.

L'ICPS (Interim Cryogenic Propulsion Stage)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article