Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

ATK réalise un essai de l'allumeur du moteur du LAS.

1 Octobre 2014 , Rédigé par De Martino Alain

La NASA et ATK ont, avec succès, accompli un test statique de l’allumeur du moteur d'abandon du Launch Abord System (LAS). Réalisé dans l’usine d'ATK à Promontoire dans l’Utah, ce test est un pas de plus vers la qualification de l'allumeur électronique avant sa mise en production.

L’allumeur électronique permet au moteur du LAS de s'activer en quelques millisecondes emportant avec lui le module d'équipage avec une accélération de 10G.

« En tant qu’ancien astronaute, je comprends à quel point le moteur d'abandon participe à la sécurité de ceux volant à bord d’Orion » a dit Charlie Precourt, vice-président et directeur de la division lancement spatial d'ATK. « ATK travaille avec les normes les plus élevées pour garantir les délais et la sécurité de ce moteur. »

Pour ce test de qualification, les techniciens ont exposé l'allumeur à des vibrations et températures extrêmement élevées pour simuler certaines conditions de vol. L'année prochaine, l'allumeur électronique subira une épreuve de qualification semblable mais à une température extrêmement froide. Des tests précédents ont eu pour but de contrôler la performance de l’allumeur par rapport aux modèles analytiques avant un test statique sur le Pad Abort -1 et un lancement réel du LAS dans l’atmosphère.

« Nos employés ont fait un travail exceptionnel sur la maturation du moteur en réalisant avec succès plusieurs tests de qualification cet été » a ajouté Precour.

L’importante étape suivante sera la « Critical Design Review » (Revue critique de conception), programmée pour l'été 2015.

ATK réalise un essai de l'allumeur du moteur du LAS.

Les réservoirs à carburant du SLS ont commencé à être soudés au Vertical Assembly Center du Michoud Assembly Center à la Nouvelle-Orléans la semaine dernière, pendant que la NASA se prépare à un essai de mise à feu du moteur RS-25 vers la fin de l'année au Centre spatial Stennis près de Bay St. Louis dans le Mississippi.

Un tir statique de booster du SLS - Moteur de Qualification 1 (QM-1) est aussi planifiée pour le début de 2015 chez ATK dans l’Utah.

Mais puisque que le vol d'essai EFT-1 ne sera pas habité et le que moteur d'extraction de la capsule ainsi que les moteurs de contrôle d'attitude ne sont pas nécessaires, le seul moteur actif du LAS sera celui d’abandon, c’est-à-dire celui qui sépare le LAS du vaisseau Orion.

Le lanceur SLS et le programme Orion sont soutenus par un réseau de centaines de fournisseurs de 47 états différents. ATK a, quant à lui, 29 fournisseurs clés pour les boosters du SLS à travers 16 états : Alabama, Arizona, Californie, Connecticut, Indiana, Kentucky, Massachusetts, Minnesota, New Jersey, New York, Caroline Nord, Ohio, Pennsylvanie, Texas, Utah et Wisconsin.

Avec SLS et Orion, ATK entreprend une mission sur plus de cinq décades à pousser ses limites. Mais certaines informations présentées dans cet article constituent des énoncés prospectifs au sens de la loi « Private Securities Litigation Reform » de 1995 : bien qu’ATK estime que les attentes reflétées dans ces énoncés reposent sur des hypothèses raisonnables, elle ne peut donner aucune assurance que ses attentes seront atteintes. L'information prospective est assujettie à certains risques, tendances et incertitudes qui pourraient entraîner des résultats réels sensiblement différents, dus aux changements dans les dépenses gouvernementales, les politiques budgétaires, les stratégies d'approvisionnement des produits etc…

Ci-dessous, la vidéo du test réalisé.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article