Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

14ème test des parachutes.

25 Juin 2014

Le test de ce mercredi fut un angoissant moment pour les ingénieurs qui ont travaillé à concevoir le système d’amerrissage d’Orion.

Sur les 17 parachutages prévus, le 14ème aura été le plus complexe. En effet, une version d'essai d'Orion a été larguée d'un C-17 à une douzaine de kilomètres d’altitude au-dessus du désert de Yuma en Arizona par l’U.S. Army’s Yuma Proving Ground mais seuls deux essais précédents ont été menés à partir d'une altitude aussi élevée. De plus, celui-ci a vu la barre des 10 secondes de chute libre atteinte avant que les parachutes ne soient déployés.

Ces 10 secondes ont permis à Orion d’atteindre plus de vitesse et de pression aérodynamique pour mettre le maximum de pression sur les parachutes. Pour ajouter à la complexité, les premiers parachutes à se déployer ont été ceux qui détachent le FBC (Forward Bay Cover ) - une coquille sur le dessus du véhicule qui protège le haut du module d’équipage. Le FBC doit être largué pour faire place à la libération des deux « drogue parachutes » (stabilisation et freinage) puis des trois principaux (amerrissage). Mais ce largage n’a été testé qu’une seul fois en vol et ce fut son son dernier test avant EFT-1 en Décembre.

Mais même si la version d'essai de la capsule n’a pas atterri en douceur, ce 14ème test aura fourni aux ingénieurs des données importantes qui aideront à améliorer la conception du système.

Un autre test est d'ores et déjà prévu pour le mois d’août qui inclura le non déploiement d'un des 2 parachutes stabilisateurs (drogue parachute) et d'un des 3 parachutes principaux.

14ème test des parachutes.
14ème test des parachutes.
14ème test des parachutes.
14ème test des parachutes.
14ème test des parachutes.

Sur la vidéo ci-dessus, vous avez sans doute remarqué qu'un des 3 parachutes s'est ouvert bien avant les autres.

Ce n'est pas un problème sur ces 2 derniers mais voulu sur le premier: les ingénieurs ont fait en sorte qu'un des parachutes saute sa deuxième phase d'ouverture qui normalement en comporte 3. Cela pour prouver que le système peut tolérer une ouverture trop rapide d'un des 3 parachutes principaux.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article