Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Développement du vaisseau spatial ORION de la NASA

Airbus Defence and Space : définition des systèmes du module de service européen pour Orion approuvée par l’ESA.

20 Mai 2014

On peut le dire avec fierté : C’est la première fois que l’Europe fournit des composants clés au projet spatial américain Orion !

En effet, l’Agence spatiale européenne (ESA) vient d’approuver la définition des systèmes réalisée par Airbus Defence and Space pour le module de service européen (ESM - European Service Module) de la capsule Orion qui rassemblera la propulsion, l’alimentation électrique et les composants vitaux du vaisseau spatial.

Cette approbation permet d’entrer dans la phase de mise en œuvre: Airbus Defence and Space va maintenant pouvoir réaliser les premiers équipements sous la forme d’un modèle de test structurel qui servira d’abord à des essais statiques et qui devraient débuter dans les prochaines semaines. Ensuite, des tests dynamiques simulant notamment les charges subies lors du lancement seront effectués dans le courant de l’année prochaine.

Ce module européen repose sur l’expérience acquise par Airbus Defence and Space qui a conçu et fabriqué l’ATV (Automated Transfer Vehicle) pour la desserte de l‘ISS.

« La validation, par l’ESA, la NASA et le maître d’œuvre Lockheed Martin Space Systems, de la définition des systèmes marque une étape importante du programme. Nous avons démontré la maturité du projet et nous sommes maintenant capables de passer de la feuille de papier à la mise en production des équipements », a déclaré François Auque, Directeur général de Space Systems.

« La décision prise par la NASA de confier à l’industrie européenne des composants aussi critiques du programme Orion constitue le gage d’une confiance solide à l’égard du partenariat transatlantique qu’elle a noué et des capacités de ses partenaires européens. Avec l’ATV, Airbus Defence and Space et ses partenaires européens ont conçu et fabriqué un véritable modèle de technologie européenne, ouvrant ainsi la voie à cette coopération », a indiqué Thomas Reiter, Directeur des Vols habités et des Opérations à l’ESA, en conclusion de cette revue de définition.

Rendez-vous donc en 2017, lors de la première vraie mission d’Orion « Exploration Mission 1 » qui sera un vol vers les points de Lagrange lunaires, destiné à valider à la fois les performances de la capsule avant un vol habité et celles du nouveau lanceur Space Launch System (SLS) de la NASA. Dans le cadre de la mission « Exploration Mission 2 », la capsule Orion MPCV devrait être lancée en 2021/2022, emportant des astronautes à son bord.

Orion-MPCV-ESM Crédit: ESA

Orion-MPCV-ESM Crédit: ESA

Et cela tombe à pic, car aujourd'hui au ILA Berlin Air & Space Show, l'administrateur de la NASA Charles Bolden et la chancelière allemande Angela Merkel se sont rencontrés et ont discuté "Orion", entre-autres.

"Ma visite en Allemagne est l'occasion de réaffirmer l'alliance forte et croissante entre la NASA, le DLR et nos autres partenaires européens et de mettre en évidence un certain nombre de collaborations importantes qui sont en cours, y compris l'aide du DLR à tracer le chemin ambitieux de la NASA vers Mars." a-t-il déclaré sur le blog de la NASA.

Airbus Defence and Space : définition des systèmes du module de service européen pour Orion approuvée par l’ESA.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article